General

Côte d’Ivoire-AIP/ Coronavirus : Des gendarmes et policiers s’assurent du respect des mesures sanitaires à Yamoussoukro

Une patrouille conjointe de gendarmes et policiers de Yamoussoukro conduite par le commandant de la légion de gendarmerie, Colonel Ahidara Ibrahim et le préfet de police, commissaire Binaté Youssouf est descendue vendredi dans plusieurs établissements de Yamoussoukro.

L’objectif était de constater l’application des mesures-barrières de la lutte contre la Covid-19 et sensibiliser les populations.

Les forces de l’ordre ont pu constater que les grands hôtels notamment Hôtel Président sont pratiquement à l’arrêt de même que les espaces de restauration les plus connus et les plus prisés comme le restaurant la Brise des Lacs qui ne fonctionne qu’avec le service strictement minimum doublé d’un impressionnant dispositif de protection.

A chaque étape de la patrouille, les gendarmes et policiers ont livré un message de sensibilisation en vue d’emmener chaque citoyen et chaque secteur d’activité à faire barrage au coronavirus.

« Notre présence est liée à l’actualité sanitaire, une épidémie est devenue une pandémie mondiale et notre pays n’est pas épargné. Le gouvernement a pris des mesures pour épargner la vie de ceux qui vivent en Côte d’Ivoire. Ces mesures ne sont pas difficiles à appliquer comparées à la menace », a déclaré le commissaire Binaté qui a mis chaque groupe social face à ses responsabilités.

« Vous les transporteurs par exemple, votre secteur est très concerné car c’est le déplacement humain qui favorise la propagation du virus. Vous gérez beaucoup de personnes donc vous devez être au-devant de ce combat. On doit donc le mener ensemble parce que la sécurité de chacun est la sécurité de tous », a-t-il dit.

Le commandant de légion a pour sa part mis l’accent sur l’intérêt des mesures-barrières. « Tout ce qui peut nous sauver, c’est la protection car si la maladie entre chez nous on sera très vite débordés », a indiqué l’officier.

Cette opération menée par les policiers et gendarmes n’est que le lancement d’un dispositif de veille mis en place par les forces de défense et de sécurité pour empêcher que le coronavirus n’entre à Yamoussoukro. Ses infrastructures sanitaires ne pourraient pas accueillir un trop grand nombre de malades de coronavirus.

Source: Agence Ivoirienne De Press