General

Côte d’Ivoire-AIP/ Le gouvernement entend réduire les poches de vulnérabilité en matière de protection des droits des enfants (Représentant PM)

Le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Assi Jean-Luc, a réaffirmé la volonté du gouvernement ivoirien à œuvrer sans relâche pour réduire les poches de vulnérabilité en matière de protection des droits des enfants dans le pays.

Lors de la célébration de l’édition 2021 de la Journée de l’enfant africain (JEA), vendredi 19 novembre 2021 à la place de l’ancienne gare d’Adzopé, le ministre Assi Jean-Luc, au nom du Premier ministre Patrick Achi, a sollicité le concours de tous dans cette lutte pour la promotion des droits et du bien-être des enfants.

« Cette volonté de protéger les enfants ne saurait devenir une réalité si elle bénéficie d’une appropriation par tous et par chacun », a-t-il insisté.

Quant au représentant résident de l’Unicef, Marc Vincent, il a exhorté toute la population à s’engager dans la cause des enfants.

« La célébration de cette journée nous appelle à la prise de conscience et surtout montre que des solutions sont possibles pour l’amélioration de la prise en compte des droits et du bien-être des enfants », a fait savoir l’émissaire du chef du gouvernement.

Portant sur le thème « La protection de l’enfant en Côte d’Ivoire, 30 ans après la convention des droits de l’enfant, bilan et perspectives », la JEA 2021 a été l’occasion pour tous de réfléchir sur les progrès réalisés en faveur des droits des enfants ainsi que sur les obstacles auxquels ils continuent à faire face.

Instituée le 16 juin 1991 par l’Union africaine la Journée de l’enfant africain est célébrée chaque année en souvenir des centaines d’enfants massacrés le 16 juin 1976 lors d’une marche pour leurs droits à Soweto, en Afrique du Sud, sous le régime de l’apartheid.

Source: Agence Ivoirienne de Presse