Côte d’Ivoire-AIP/ La ministre Mariatou Koné félicitée par la Fondation Bill et Melinda Gates pour les réformes initiées dans le secteur éducatif

La ministre de l’Éducation nationale et l’Alphabétisation, Pr Mariatou Koné, a été félicitée par la fondation Bill et Melinda Gates pour son leadership, son dynamisme et les réformes initiées dans le secteur éducatif, .

C’était le 18 septembre 2022, à l’occasion d’une rencontre de haut niveau organisée par la Fondation Bill et Melinda Gates, en marge du sommet mondial sur la transformation de l’éducation qui se tient au siège des Nations Unies à New York.

« La ministre Mariatou Koné a reçu les chaleureuses félicitations de ladite fondation pour son leadership, son dynamisme, les réformes qu’elle a initiées mais également pour son accession aux deux grandes instances de l’UNESCO lors de la 41e session de la conférence générale de l’UNESCO », indique une note d’information du ministère de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation (MENA).

Les deux grandes instances de l’UNESCO que la ministre a intégrées sont d’une part, le comité de pilotage de la commission internationale sur les futurs de l’éducation en tant que représentante des pays africains francophones et d’autre part, la commission de haut niveau sur le développement du numérique en tant que représentante de l’éducation mondiale pour une durée de quatre ans.

S’agissant de la deuxième instance, elle est la deuxième personnalité africaine à y siéger après le Président rwandais Paul Kagame.

La ministre a également pris part à la célébration du vingtième anniversaire du partenariat mondial pour l’Éducation qui a réuni plusieurs personnalités et responsables de la communauté éducative mondiale. Cette rencontre a permis de retracer le parcours de cette entité qui regroupe plus de 80 pays, dont la Côte d’Ivoire et de mesurer son impact.

Créé en 2002, le partenariat mondial pour l’éducation est un partenariat multipartite et une plateforme de financement qui vise à renforcer les systèmes éducatifs dans les pays en développement afin d’augmenter considérablement le nombre d’enfants scolarisés et en apprentissage.

Source: Agence Ivoirienne de Presse

General