General

Côte d’Ivoire-AIP/ Bientôt en librairie “Et si les Africains étaient injustes” de Marcel King Jo 1er

“Et si les Africains étaient injustes”, la nouvelle œuvre de l’écrivain ivoirien, Marcel King Jo 1er, d’un volume de 302 pages, sera bientôt en librairie en Côte d’Ivoire, a annoncé l’auteur dans un entretien, lundi 22 novembre 2021, à l’AIP, à Dimbokro.
“Et si les Africains étaient injustes”, la quatrième œuvre de King 1er, fait vivre aux lecteurs l’histoire “plus réaliste que fictive” d’un jeune écrivain africain dont un texte a été abusivement et illégalement exploité puis vendu par le ministère de l’Education nationale d’un pays africain, en complicité avec une maison d’éditions dirigée par un expatrié européen dans ce pays.
L’auteur lésé, pour rétablir le droit et la justice qui découlent de cette supercherie, traduit l’éditeur fautif, l’expatrié européen et l’Etat africain complice des délits, devant les tribunaux. La justice et le droit seront-ils droits ?
A travers cette œuvre, ce sont les mentalités et intelligences caduques, qui pourtant, imposent aujourd’hui leurs gouvernances inadaptées au monde d’aujourd’hui, qui sont vilipendées. Ce sont les failles, les abus et les subordinations dans la gestion des pouvoirs d’Etat et des pouvoirs judiciaires qui sont accusés, a affirmé Jo King 1er.
“Et si les Africains étaient injustes” impose au lecteur de découvrir l’essence de “l’élucubration spirituelle et intellectuelle, le combat pour la justice, la vérité, la liberté et pour l’égalité entre les différents peuples et nations de la terre”, a-t-il soutenu.
De son vrai nom, Djo Bi Djo Marcel King, l’auteur est enseignant de français et d’anglais dans plusieurs écoles supérieures. Il est également le premier directeur de la campagne interafricaine d’incitation à la lecture et à l’instruction et membre fondateur de la ligue patriotique des ivoiriens écrivains.

Source: Agence Ivoirienne de Presse